Aménagement maison,  Santé

5 points clés du radon dans mon habitation

1.Qu’est-ce que le radon ?

Incolore, inodore, le radon est un gaz radioactif. Ce gaz est créé lorsque l’uranium et le radium se désagrègent. Ces éléments sont naturellement présents dans le sol et ne proviennent pas d’une action de pollution de l’homme.

Lors de cette désintégration, les éléments chimiques générés sont radioactifs et se libèrent dans les aérosols de l’air.

2.Le radon est-il dangereux ?

Oui, car dès qu’il est inhalé, le radon se dépose le long des voies respiratoires et les irradie. Selon les études menées, le radon est la 2ème cause de mortalité pour le cancer du poumon (après la cigarette). Sur 30 000 cas par an en France, 3 000 décès lui seraient imputables.

Le site https://quebecsanstabac.ca explique ainsi :

Un fumeur a 12 % de risque de développer cette maladie à cause de son tabagisme. Si ce dernier est exposé à vie à un taux de radon de 800 Bq/m³, ce risque grimpe à 30 %. À titre de comparaison, le risque de développer un cancer du poumon en raison du radon est de seulement 5 % pour un non-fumeur.

Organisation Québec sans tabac
Risque du radon pour les poumons
Risque du radon dans les poumons

3.Où se trouve-t-il ?

Le radon est un gaz présent sur tout le territoire Français à des concentrations plus ou moins importantes.

carte france radon

Il existe à ce jour 3 catégories que vous pouvez consulter sur le site de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Lors de l’acquisition d’un logement, l’article L.125-5 du code de l’environnement prévoit qu’une information vous soit délivrée dans le document « l’état des risques et pollutions ». Vous aurez l’information de la présence ou non du radon dans votre commune. Le diagnostic n’est pas obligatoire.

Formulaire état des risques et pollutions.

Avant l’acquisition vous pouvez vous rendre sur le site du gouvernement Géorisques avec 3 entrées possibles :

  • Une commune ;
  • Une adresse ;
  • Une parcelle castrale.
Présentation risques naturels site géorisques

4. A partir de quelles mesures faut-il mettre en place des actions ?

A partir de 300 Becquerels (bq)/m3, vous pouvez :

  • Aérer votre logement plus souvent ;
  • Vérifier que votre VMC fonctionne bien ;
  • Améliorer l’étanchéité en limitant les échanges d’air entre le sol/vide sanitaire et les pièces à vivre; Cela concerne le passage de réseaux, fissures, joints périphériques, trappes, regards, etc.) ;
  • Aérer votre vide sanitaire (si cela vous ai possible) ;
  • Entamer une démarche pour arrêter de fumer.

A partir de 1000 Becquerels (bq)/m3, vous pouvez :

  • Faire appel à un professionnel (sociétés de génie climatique de type Climatisation, Chauffage, Plomberie) pour qu’il vous guide dans le choix de solutions liées aux problématiques de votre habitat ;
  • Suivre les mesures précédentes ;
  • Solutions techniques spécifiques existantes :
    • Le traitements des surfaces (planchers, plafond et murs enterrés) en utilisant des enduits d’étanchéité ou des membranes ou en reprise complète de planchers bas (en cas de présence de terre battue ou de dallage très dégradé) ;
    • S’il n’y a pas de vide sanitaire, un système de dépressurisation du sol (SDS) pour extraire le radon.
Système de ventilation par dépressurisation du sol

5. Il y a t-il trop de radon dans votre maison ?

Les catégories proposées ne suffisent pas car cela dépend de la géologie de votre terrain.

La solution la plus simple si vous êtes dans une zone à risque est d’installer des dosimètres dans différentes pièces durant la période hivernale.

Placez les dosimètres à l’écart des courants d’air et à environ 1 mètre du sol pour une période de 3-4 mois (ex : d’octobre à février).

Attention à ne pas mettre les doigts sur la pastille où le radon va s’accumuler, cela fausserait les résultats.

Je vous propose 2 liens vers l’établissement que j’ai testé :

Pour en savoir plus : https://solidarites-sante.gouv.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *